Caractéristiques

Les mâles ont des organes produisant des sons sur les angles postérieurs de leurs ailes avant. Au moment de la reproduction, le mâle fournit à la femelle une spermathèque (organe rattaché aux spermatophores des mâles, et qui est consommé par la femelle) .

Les œufs de sauterelles sont généralement ovales et déposés par la femelle dans les sols meubles grâce à leur oviscapte.

Nourriture

Le régime alimentaire des sauterelles est habituellement herbivore (feuilles, fleurs, écorces et parfois graines).

Retour

Description

C’est une punaise terrestre de la famille des Réduvidés, sous ordre des Hémiptères.

Nom scientifique

Rhynocoris iracundus

Habitat

On le trouve dans les endroits chauds des prés secs et des lisières forestières ensoleillées, il affectionne le lavandin recherché par les pollinisateurs.

Période d’observation 

Mai à juillet

Biologie 

Alimentation

C’est un féroce prédateur , qui injecte au moyen d’un rostre puissant, un paralysant et des sucs digestifs dans ses proies capturées, pour ensuite aspirer l’hémolymphe, le sang des  insectes.

Morphologie

Une partie du thorax, les ailes, l’abdomen et les pattes portent un dessin noir et rouge très contrasté.

 Cet insecte mesure de 14 à 17 mm.

Observations et prudence

Mieux vaut se méfier de son rostre et éviter de toucher cette punaise.

Retour

PyraleMesange.jpgPyraleMoineau.jpgPyraleVelutina.jpgchenille.jpgpyraledubuis1.jpgpyraledubuis2.jpgpyraledubuis3.jpg

Description : c’est une espèce de papillons, introduite accidentellement en Europe dans les années 2000 via des végétaux importés d'Asie, elle y est rapidement devenue envahissante.

Nom scientifique : Cydalima perspectalis (Walker, 1859)

Ordre : Lépidoptères

Habitat / plante hôte : Les chenilles se nourrissent exclusivement de buis (Buxus), dont elles consomment les feuilles et l'écorce

Période d’observation : juin à octobre

 Il vit la nuit et pond ses œufs à la face inférieure des feuilles. En cette saison la chenille s’abrite dans sa toile tissée entre les feuilles.  

Biologie 

- Alimentation : c’est un redoutable ravageur, les défoliations très importantes sont associées à des fils de soie et à de nombreuses "crottes sphériques" vert brun..

La chenille a une tête noire luisante, son corps est vert clair, strié longitudinalement de lignes blanches discontinues.

Morphologie

Le papillon mesure entre 35 et 45 mm d’envergure, ses ailes sont blanches et brunes avec des irisations dorées et violacées,.

Il vit la nuit et pond ses œufs à la face inférieure des feuilles.

Il faut savoir que les principaux prédateurs naturels de la pyrale sont les moineaux, les mésanges et les rouges-gorges. Accueillez-les au jardin !

Observations et rappel

Les chenilles se mimétisent et disparaissent de notre regard pour se fondre dans le feuillage des buis. Les oiseaux sont bernés, mais la tendance va s’inverser , car au moindre mouvement sur les branches et se sentant débusquées , elles vont amorcer un court déplacement fatal qui va guider le regard de l’oiseau vers la capture.

En juin, les passériformes recherchent de la nourriture protéinée pour nourrir leur couvée .la présence des buis chargés de chenilles de pyrales représente un festin « royal »,Les oiseaux circulent à tous les étages des arbustes pour les capturer ,ils se gavent !,Certains descendent au sol pour les disséquer , puis repartent vers leur nid. Le gâteau parait intarissable, les querelles de voisinage sont oubliées ,c’est une ambiance de kermesse .

La nature leur parle, mais eux, ils l’entendent !

La vie a changé de camp, les oisillons vont continuer leur croissance et assurer leur pérennité .La population ailée est constituée pour de nouvelles conquêtes riches et incertaines, la prédation est à l’affût !

Corollaire

Les traitements chimiques à base de pesticides et biologiques (phéromones ) ont été abandonnés, nos buis sont sous surveillance continue et naturelle.

Aujourd’hui, la nature est en permanence agressée par des pesticides aux molécules dangereuses pour les oiseaux, cessons de nous draper dans des considérations de sauvegarde de nos ʺchers arbustesʺ.

L’ingestion des chenilles traitées a un impact sur la croissance des oisillons, les couvées seront moins nombreuses et les chances de protéger leur population vont  diminuer.

Retour

Le Pyropteron chrysidiforme , est une espèce de papillon de la famille des Sesiidae qui sont très difficiles à observer , seulement une trentaine d’espèces en France.

( La famille des Sesiidae a été introduite par Jean-Baptiste Alphonse Dechauffour de Boisduval (1799-1879) en 1828. Ce sont des insectes lépidoptères qui présentent la caractéristique d'avoir une apparence évoquant celle de différents hyménoptères.)

Son envergure est de 15 à 23 mm.  

Ses ailes sont transparentes colorées de jaune et orange.L'abdomen présente des bandes transversales le rendant unique. Il aime prélever le nectar sur les fleurs jaunes ou bleues (sauges), ainsi que sur les fleurs de la famille des rosacées .

Les adultes volent de mi-juin à juillet.Ils sont actifs pendant la journée.

Retour

Description :

Adulte, elle mesure de 12 à 14 mm. Sa couleur verte (sauf à l'extrémité de ses ailes membraneuses) la rend très mimétique ; elle devient brune à l'approche de l'hiver mais redevient verte au retour du printemps. Ses larves sont entièrement vertes.

Forme, allure : elle a une forme bien régulière, avec un grand écusson (pièce triangulaire qui sépare les hémélytres à leur base) qui atteint largement la moitié du corps. Les antennes ont 5 articles, souvent orangés pour les derniers

La photo de droite identifie la forme juvénile car les ailes ne sont pas encore complètes et les couleurs pas définitives. Le développement se poursuit par une phase appelée développement post-embryonnaire qui conduit au stade adulte

La formation des ailes est visible, leurs ébauches sont externes.

Habitat :

On la trouve sur les plantes herbacées, les ombellifères, et sur les arbres, elle fréquente les parcs et les jardins, les prairies et les lisières de bois.

La punaise verte est présente dans toute l’Europe et en Asie, en France, elle est plus fréquente dans le sud.  Elle est parfois abondante.

Biologie :

La punaise verte est inoffensive. Elle émet une odeur nauséabonde si elle se sent menacée.

Les larves ont le même type d’alimentation que les adultes, on les rencontre aux mêmes endroits.

Reproduction :Les œufs sont verts, en forme de tonnelets, et lors de la ponte, ils sont répartis sur les feuilles en plaques régulières . La larve est également verte.

Les hémiptères sont des insectes à métamorphose incomplète, sans phase nymphale immobile

Retour