Description

Les moustiques sont de petits insectes qui ont des ailes longues et fines ; ils diffèrent des autres diptères, comme les mouches, par la présence de petites  écailles sur la plupart des nervures des ailes. Leur corps est ténu, élancé. Le corps et les pattes ont une coloration variant de brun pâle à noir, parfois marquée de taches et de bandes.

La tête porte deux grands yeux composés et une paire d'antennes formant un V dirigé vers l'avant. Les antennes des femelles sont discrètes et ornées d'un petit nombre de soies courtes. Celles des mâles sont plumeuses, touffues et munies de soies longues.

Le thorax trapu porte une seule paire d'ailes longues et étroites. Les ailes sont ornées de minuscules écailles qui soulignent les nervures et forment parfois des taches. On trouve aussi sur le thorax une paire de petits balanciers, ainsi que trois paires de pattes longues et grêles, souvent marquées de bandes blanches près du corps ou à l'autre extrémité. Chaque patte se termine par deux griffes.

L'abdomen du moustique est allongé et beaucoup plus étroit que son thorax. Sa face dorsale est uniformément sombre ou décorée de bandes ou de triangles pâles.

La femelle est généralement plus grosse que le mâle.

Habitat et habitudes

L'habitat des moustiques varie selon les espèces. Il peut s'agir de flaques d'eau, d'étangs naturels, de matières en décomposition comme un lit de feuilles mortes, de fossés ou de marécages. Bien que les lieux humides salubres constituent un habitat de prédilection pour les moustiques, ils attirent également les prédateurs des moustiques. Ces zones représentent en outre un moyen de réduire les inondations et donc d'éviter de créer de nouveaux habitats pour les moustiques. Certaines espèces s'éloignent considérablement de leur site de reproduction, ce qui rend la prévention d'autant plus difficile. D'autres sont considérées comme des espèces domestiques parce qu'elles se reproduisent près des maisons, par exemple dans les bains d'oiseaux ou les chéneaux.

Seule la femelle pique les humains et les animaux pour sucer le sang dont elle nourrit ses œufs. Le mâle n'a pas besoin de sang.

Le moustique fait partie du régime alimentaire de diverses espèces, allant des poissons comme l'épinoche, aux libellules, aux chauves-souris et à divers oiseaux.

Alimentation

La femelle de la plupart des moustiques doit se nourrir de sang pour produire des œufs. Selon les espèces, elle s'attaque à des animaux à sang chaud ou à sang froid. Le mâle ne pique pas, mais les deux sexes sont munis d'un long rostre pour aspirer le nectar des fleurs ou d'autres sources de sucre comme le miellat. On pense souvent que les moustiques sont des bestioles nuisibles qui se gorgent de sang, mais le sucre représente leur principale source d'alimentation.

Reproduction

Le  cycle vital des moustiques présente de nombreuses variations selon les espèces. Tous sont des insectes à métamorphose complète, ou holométaboles. Le cycle de vie du moustique se déroule en 4 étapes :

Œuf, larve, pupe et adulte

Retour

Description 

C’est une petite mouche sombre de l’ordre des diptères

Nom scientifique 

Sciara analis

Habitat 

Endroits humides, serres, substrats

Période d’observation 

Biologie 

- Alimentation : matériaux organiques , sucre sur les végétaux

- Reproduction : elles pondent des œufs minuscules, puis stade  larvaire, pupe et adulte.

Morphologie

- couleur : gris noir
- yeux : composés
- antennes : minces
- pièces buccales : un appareil buccal de type suceur
- ailes : nette nervation

- taille : 2 à 3 mm

- l’abdomen : effilé noir

- pattes :  longues

Retour

.

Description

Insecte de couleur noire, velu. Les antennes sont courtes et robustes, insérées sous les yeux. Les yeux sont nettement séparés chez la femelle, contigus et sensiblement plus gros chez le mâle. Les ailes sont fumées, et elles se recouvrent sur le dos au repos. Le thorax est velu, les pattes également. Une observation plus précise permet de voir un éperon crochu à l’extrémité des tibias de la première paire de pattes.

Coloration : Tout le corps est noir, tête, thorax, abdomen et pattes.

Habitat: Elle fréquente les lisières des bois, les prairies, les jardins, les haies, le plus souvent dans des milieux humides.

Période d’observation : mars à mai.

Biologie

Les larves, souvent en amas, vivent dans les sols riches en matières végétales mortes et dans la végétation pourrissante de la litière forestière. L'éclosion a lieu de mi-avril à mi-mai. Habitats: prés, clairières, jardins.

Retour

Elle porte bien son nom, mouche dorée ou mouche verte, en effet tant le thorax comme l'abdomen de cette mouche présentent une couleur verte métallique très brillante. Au stade adulte elle mesure de 8 à 12 mm, la face est gris blanchâtre, les yeux rouges et les pattes sont noires.

Elle se nourrit principalement de pollen et de nectar et compte donc parmi les nombreuses espèces pollinisatrices. Il est facile de l'observer sur la végétation et notamment les fleurs.

Retour

Insecte sombre aux corps trapu et court de 7 à 8 mm. Les yeux ont la caractéristique d’être rouge, proéminents et à facettes. Une seule paire d'ailes sert à la propulsion de l’animal, aidée par des balanciers, embryons d’ailes, indispensable à l’équilibre de l’insecte pendant son vol à caractère bourdonnant.

Sa paire d’ailes est actionnée par de puissants muscles qui les activent à 300 battements par seconde, ce qui permet à la mouche de dépasser la vitesse de 7 kilomètres à l’heure et de se déplacer d’une dizaine de kilomètres en 24 heures.

La mouche a un odorat très développé et peut détecter une très forte odeur à plusieurs kilomètres. La salive s’écoule et ses enzymes digèrent partiellement la nourriture.

La reproduction a lieu en été, où les conditions sont les plus favorables; un bel été lui convient, mais trop de chaleur lui est fatale. Une seule femelle peut pondre jusqu’à 1000 œufs, en plusieurs pontes de 150 œufs chacune. Dans les meilleures conditions elle peut s’accoupler 2 semaines après l’éclosion et pondre 4 jours après l’accouplement. Selon la chaleur et l’humidité, les œufs éclosent au bout de 8 à 24 heures et deviennent alors larves, dit aussi asticots, puis nymphes. L’adulte vit de 10 à 12 jours.

Retour