La tête porte les antennes (très courtes par rapport à d'autres insectes comme les papillons), les yeux composés de très nombreuses facettes, trois ocelles ou yeux simples, et les pièces buccales de type broyeur.

En arrière de la tête se trouve le thorax composé de trois segments comme chez tous les insectes. L'abdomen est constitué de dix segments. Il peut être de forme variable, plus ou moins cylindrique ou aplati, épaissi ou rétréci à certains segments, et présente très souvent des motifs colorés permettant d'identifier les espèces d'odonates.

Pièces buccales

Elle possède un appareil buccal de type broyeur primitif comportant de haut en bas : un labre, une paire de mandibules, une paire de maxilles portant les palpes maxillaires, et un labium. Ces pièces buccales sont adaptées à la prédation et donc au régime carnassier insectivore de ces insectes.

Caractéristiques du vol

Leurs ailes antérieures et postérieures sont indépendantes. Les libellules peuvent ainsi voler sur place, et même en arrière. Elles peuvent faire des pointes à 36 km/h, alors qu'un frelon, par exemple, ne peut dépasser 22 km/h.

Différences morphologiques entre zygoptères et anisoptères

Les deux "anciens sous-ordres" d'odonates correspondent à la description faite ci-dessus mais présentent quelques différences morphologiques permettant de les distinguer :

  • les yeux : gros et joints au moins en un point chez tous les anisoptères .
  • les ailes : repliées au-dessus du corps en position de repos (chez les zygoptères), ou étendues à l'horizontale (chez les anisoptères),

Retour

Description

Ils appartiennent à l’ordre des coléoptères. Les femelles possèdent des élytres rouges, elles sont brun-rouge chez les mâles. La tête et les antennes sont noires. Les femelles sont en outre nettement plus grandes que les mâles, leurs antennes atteignent la moitié du corps, elles sont aussi longues que le corps chez les mâles.

Nom latin :Leptura Stenurella Melanura

Habitat : lisières de bois, clairières,friches. 

Période d’observation : de mai à septembre.

Biologie :

Alimentation : les adultes se rencontrent sur les fleurs. Les larves vivent dans le bois de conifère  en décomposition.

Reproduction : les femelles pondent dans les vieilles souches. Les larves creusent des galeries dans le bois mort , leur développement peut durer 2 ans.

Comportement : actif dans la journée, et vole avec aisance.

Retour

 

Identification : L'Hoplie bleue (Hoplia coerulea) est un petit coléoptère apparenté aux hannetons. La Hoplie bleue mâle est de couleur bleu métallique. Les femelles sont brunâtres.

Habitat : On le trouve en bordure de rivière et dans les prairies humides.

Comportement : Le mâle se place en hauteur sur les herbes et étire et lève ses pattes arrière pour dégager des phéromones qui attirent les femelles.

Période d’observation : De mai à juillet.

Retour

Description

C'est un gros coléoptère, xylophage, de la famille des Cérambycidées. au déplacement lent sur les arbres, parfois plus rapide au sol, qui marche beaucoup plus qu'il ne vole.

Sa taille est de 15 à 32 mm, il est de couleur brun de poix très foncé tirant sur le noir, mate, parfois orné sur les élytres de taches plus claires. Ses longues antennes dont les articles sont nettement visibles, renflés à leur extrémité apicale.

Nom latin : Lamia textor

Comportement, reproduction

Cet insecte semble fuir la lumière du jour en se cachant dans les branches, les caries des arbres ou les racines. Il se déplace ou vole (peu) au crépuscule.

Sa larve se développe lentement (3 ou 4 ans) dans le bois mort de certains feuillus tendres, surtout saules et peuplier, en y laissant de larges galeries. L’imago ou dernier stade de développement  émerge au printemps et peut vivre plusieurs mois . Il se met en quête d'un partenaire sexuel et l'on peut voir des couples se déplacer au sol.

La ponte ne nécessite pas de cassure ou blessure de l'écorce. La femelle fait des entailles superficielles dans l'écorce et y pond ses œufs.

Habitat et aire de répartition

Boisements riches en feuillus, zones humides boisées riches en saules, peupliers, la larve peut aussi vivre dans le bois d'aulne ou de bouleau.

Retour

Description

Sa longueur est d’une dizaine de millimètres,ses élytres sont brun-roux, tandis que le reste du corps, est noir foncé à reflets verts. Les antennes sont très courtes,le corps est couvert de poils denses. Ce sont des insectes phytophages broyeurs.

Nom latin : Phyllopertha horticola

Cycle de vie

Son cycle de développement se fait sur 3 ans (ce cycle peut être plus court pour d'autres espèces, mais la larve passe toujours par 3 stades).

1ère année : l'accouplement s'effectue durant le printemps, jusqu'au mois de Juillet. Les œufs sont déposés dans le sol à une profondeur de 5 à 20cm environ, ils mettent environ 30 jours à éclore, et les larves se nourrissent de champignons et de matière organique en décomposition. Vers la fin août, les larves effectuent une mue et atteignent un second stade larvaire en s’enfonçant plus profondément  dans le sol pour y passer l'hiver.

2ème année : les larves se nourrissent jusqu'à la fin juin, puis elles muent et amorcent le troisième stade larvaire.

3ème année : Les larves se nourrissent peu et les individus adultes, formés dès la fin de l'été, attendront dans le sol jusqu'à l'été prochain pour émerger et effectuer leur envol reproducteur.

Plantes hôtes

Les adultes volent principalement le jour à la recherche de nourriture en mai-juin. Ils se nourrissent de feuilles de chênes, de noisetiers ainsi que de feuilles de bouleaux.

Biotope

Il vit dans les prés et les champs, les jardins, les haies et les lisières de forêt.

. Les larves se nourrissent dans le sol de végétaux en décomposition et de racines, occasionnant des dégâts sur les cultures.

Retour

 

 

 

 

 

 

Cycle de vie

Le cycle de développement du hanneton commun se fait sur 3 ans (ce cycle peut être plus court pour d'autres espèces, mais la larve passe toujours par 3 stades).