Le frelon asiatique Vespa velutina a été importé d'Asie via des conteneurs et a crée en 2004 ses premières souches en Lot et Garonne.

Nous avons été alertés par l'entomologue Jean Haxaire et avons débuté nos premières recherches selon le calendrier suivant :

2009 – 2010

                Début des recherches sur prototype 00

2011     

                Dépôt d’un brevet, création de la société SRE2B(société de recherches et d'études Bégué et Boyé ) .

                Investissement  dans un banc de test.

2012     

                Dépôt de la marque Occitina ®

                Création d’un consortium pour la gestion technique et commerciale du projet.

2013 -2014

                Expérimentation, mise en production et commercialisation.

Le prototype, système breveté, a connu de très bons résultats mais n’a pas pu être lancé commercialement, ce que nous regrettons !

Depuis 2020, MJB-Nature continue ses observations sur cet insecte, déplacement, chasse, nourriture et expérimentation de nouveaux concepts pour œuvrer dans le sens de la sélectivité et de la protection de l'entomofaune sans utilisation de substances chimiques toxiques, un nouveau prototype est à l'essai !Les fondatrices qui circulent sont étroitement surveillées .

Des éléments nouveaux relancent l'espoir de cerner son développement et sa progression, la relation entre l'abeille et le frelon est très étroite , elle échappe à nos yeux mais le prédateur repère d'autres paramètres observés à multiples reprises et validés.Les essais prometteurs tendent à vérifier certaines constations.La solution actuelle et expérimentale est inédite !

La réalité au quotidien

Sa capture mécanique utilise les pattes antérieures,assez courtes et peu précises,car leurs développées possèdent une faible amplitude.La deuxième phase s'exécute avec les pattes médianes ,la dernière phase est complétée par les pattes postérieures.C'est une débauche d'énergie !Sa recherche de nourriture ne lui permet pas de rater ses cibles trop longtemps, ses maladresses l'épuisent.Il doit pivoter régulièrement pour s’adapter aux départs ou retours des butineuses , ce qui augmente ses échecs et donc des consommations de calories importantes, il se fatigue ! le nombre d’échecs abaisse la densité des prélèvements.

Dans le cas d’une ruche populeuse, l’essaim se sauvera, à l’inverse, les populations faibles seront affaiblies plus rapidement, avec des risques de rentrée des frelons dans la ruche et donc un effondrement total .

Les fondatrices

 

nid2017_1.jpgnid2017_2.jpgnid2017_3.jpgnid2017_4.jpgnid2017_5.jpgnid2017_6.jpgnid2017_7.jpg

Au départ ,les jeunes femelles fondatrices nouvelle génération, quittent le nid à la recherche d’un endroit protégé du froid hivernal, dans cette quête , elle peut se ravitailler en sucres de réserve.

A la mi février, elles sortent de leur hibernation et recherchent les sucres énergisants pour accomplir les premières étapes de formation d’un nid

Elle sera seule et devra mobiliser toutes ses forces d’où une consommation en calories élevée , le piégeage sera alors une nécessité à entreprendre !

Aujourd'hui sa colonisation a pratiquement recouvert tout notre territoire, et s'étale au rythme de son développement, sans obstacles !

Une association dirigée par François Lavorel , référent frelon asiatique sur le bassin annécien , a lancé une recherche des nids de frelon par télémétrie, les résultats sont encourageants et doivent être consolidés

Vous pouvez suivre les différentes étapes de surveillance et de détection des nids de frelons asiatiques ,en suivant le reportage dans le dauphiné libéré, cliquez, ici

Principe de fonctionnement

Le système implique trois éléments principaux :

Un émetteur attaché à l'insecte par un moyen adapté à sa physiologie et son mode de déplacement (abdomen), envoie un signal sous forme d'onde radio.

Un récepteur qui capte le signal émis au moyen d’une antenne

Cette méthode innovante permet de localiser le nid et de procéder à son enlèvement selon un protocole bien défini !

Retour