Description

Cet insecte est un pyralidé de l’ordre des lépidoptères, une mite grise légèrement argentée. L’Acroéa alvéaria, petite fausse-teigne, appelée aussi « griselle », vit dans les contrées méridionales. Le mâle est légèrement plus petit que la femelle.

L’adulte s’introduit dans les colonies faibles, elle dépose ses œufs sur les cadres inoccupés. Il arrive aussi fréquemment que l’abeille butineuse rapporte, à son insu, dans son système pileux, des œufs pondus dans les fleurs.On trouve rarement la fausse-teigne au dessus d’une altitude de 1200 mètres. Sauf si un climat chaud et humide est propice à son développement.

La femelle de fausse-teigne pond environ 1500 œufs donnant naissance au bout de 8 à 10 jours à des larves ou chenilles. Selon l’âge ces larves sont blanches, jaunes ou grises. 

Celles-ci comprennent 3 paires de pattes et 5 paires de ventouses. Très vive, elles se tortillent comme des vers et pénètrent dans la cire.Elles s’en nourrissent et construisent des  galeries qu’elles tapissent d’un fin film soyeux. Au bout de trois semaines, elles se transforment en pupe et s’incrustent  sur le bois des cadres ou les parois de la ruche. Elles creusent des cavités qui peuvent parfois aller jusqu'à la perforation du bois. Après quinze jours environ, ces pupes ou chrysalides deviennent des papillons.


Cycle de reproduction

Produits interdits car nocifs et dangereux

Anhydride sulfureux (So2) : dangereux pour l’homme + action corrosive sur les parties métalliques.

Sulfure de carbone : risque d’explosion.

Paradichlorobenzène  : contient des substances volatiles et liposoluble qui s’imprègnent dans la cire et par temps chaud, passent dans le miel. 

Tétrachlorure de carbone : Evaporation nocive pour l’homme. 

Dibromure d’éthylène :Interdit par la C.E.E. reconnu cancérigène.

Hexachloroétane : contraignant, par pulvérisation sur les deux faces des cadres, laissez sécher complètement ou risque de moisissures. Aérer pendant 8 jours avant la remise en service. Résidus dans la cire + odeur tenace qui risque de passer dans le miel. 

Surtout n’oublions jamais que tout produit chimique laisse des traces.  

Produits moins dangereux voir répulsifs

Sulfoliquide : 1 ml dans 499 ml d’eau. Vaporiser et laisser agir pendant 72 heures. Aérer pendant 8 jours après le traitement, avant de réemployer les cadres.

Acide acétique commercial à 80% ou acide formique (moins bien toléré) : Placé dans un récipient à couvercle perforé au dessus (émanations lourdes) des cadres dans la réserve fermée.

Retour