L'Épervier d'Europe est une petite espèce diurne d'oiseaux de proie.

Nom scientifique : Accipiter nisus  L

Ordre : Accipitriformes

Famille : Accipitridés

Habitat :

Il vit dans les milieux boisés mais affectionne également les parcs et jardins des villes

Comportement :

Il est solitaire et très discret.IL chasse à l’affut et se précipite par surprise sur sa proie  ,son vol est très rapide avec des plages chaloupées.

Nourriture :

Les mâles prennent plutôt les petits oiseaux comme les mésanges, les moineaux, que les femelles attrapent surtout des grives , des tourterelles turques et des étourneaux, tout en étant capables de tuer des oiseaux pesant jusqu'à plus de 500 grammes.

Nidification – Reproduction :

Cet épervier se reproduit dans les régions boisées de tout type, avec un nid construit dans un arbre à l'aide des brindilles et mesurant jusqu'à 60 cm de diamètre. La femelle pond quatre ou cinq œufs bleu pâle tachetés de brun, le succès de la couvée dépendant du maintien d'un poids élevé de la femelle, tandis que le mâle apporte la nourriture. Les poussins éclosent après 33 jours d'incubation et quittent le nid au bout de 24 à 28 jours.

Données biométriques

Longueur :  30 à 40 cm

Envergure :60 à 70 cm

Poids : Mâle de 200 à 250 g

            Femelle de 240 à 300 g

Longévité : 15 ans

Migration : sédentaire

Menaces :

Les insecticides organochlorés utilisés pour traiter les semences avant le semis se sont répandus dans la population d'oiseaux et leurs concentrations ont suffi à tuer certains éperviers, ou en affaiblir d'autres ; les oiseaux affectés pondent des œufs aux coquilles fragiles qui éclatent lors de l'incubation. Depuis l'interdiction de ces produits chimiques, l'espèce a récupéré ses effectifs jusqu'à devenir relativement courante, et elle est aujourd'hui classée comme de préoccupation mineure sur la liste rouge de l'UICN (L'Union internationale pour la conservation de la nature).

Les populations des bocages sont menacées par les pratiques d’ouverture du paysage par arasement des haies et une conversion des herbages en cultures, induisant une raréfaction importante des espèces proies .

Par ailleurs, l’épervier est encore victime de tirs lors de la chasse aux pigeons dans les bois , peut-être plus par confusion que par acte délibéré.

Protection :

Les populations d’éperviers sont  préservées par l’Arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection (JORF n°0282 du 5 décembre 2009)

Statut de conservation : LC

Retour