Identification – Morphologie : C'est un mammifère au pelage roux marqué de blanc sous le ventre et la gorge, au museau pointu, aux oreilles droites et à la queue touffue. Il est remarquable pour sa légèreté et considéré comme rusé .L'aspect général du mâle et de la femelle diffère peu et il n'est pas aisé de les distinguer. La femelle est légèrement plus petite et plus légère.

Nom scientifique : Vulpes vulpes  L

Ordre : Carnivores

Famille : Canidés

Comportement : les marquages odorants s'effectuent avec l'urine et les crottes déposées de façon visible dans le territoire, mais surtout dans les lieux fréquentés et notamment le long des chemins. Son acuité visuelle est excellente et, grâce à une ouïe très fine, il lui suffit de bouger légèrement une oreille pour localiser un lapin tapi dans sa cachette.

Alimentation : le renard  est omnivore, son alimentation est très variée, notamment suivant son habitat et la saison. Il a une préférence pour les petits rongeurs comme les campagnols, les souris, les écureuils, les rats, mais également des passereaux et du gibier d’eau.

Il a l’habitude de tuer plus qu’il ne lui en faut .Si quelques proies sont tuées en trop, il les cache et se souvient fort bien de l’emplacement où il les a mises, il s’agit là d’une adaptation à l’irrégularité des ressources alimentaires.

Habitat : Il s'adapte à des milieux très variés. On peut ainsi le rencontrer dans les campagnes comme dans les villes, dans les forêts, les champs cultivés, les prairies.

Longévité :  2 à 6 ans

Reproduction : Il atteint sa maturité sexuelle vers l'âge de dix mois. La période de reproduction a principalement lieu entre janvier et février.

Pendant  cette période, les mâles parcourent de longues distances à la recherche des femelles, qu'ils trouvent grâce à leur cri et aux marques olfactives qu'elles laissent derrière elles.

Espèce indigène nuisible

Statut de conservation : LC

Empreintes

C’est un digitigrade, c'est-à-dire qu'il se déplace sur les doigts. Il laisse au sol une empreinte caractéristique, où les doigts apparaissent plus éloignés du talon que sur l'empreinte d'un chien.

Réflexions

Aujourd’hui le renard vit dans un espace limité par des frontières naturelles boisées en perdition. Il signale sa présence au moyen de marqueurs olfactifs ,phéromones dissuasives facilement détectées par les belligérants ,c’est la loi du milieu !

Son statut de nuisible est remplacé par "espèces susceptibles d’occasionner des dégâts , E.S.O.D. " est bien controversé .

En effet sa nourriture  à base de petits rongeurs est fortement compromise .La disparition de cette faune pousse le renard à réorienter ses recherches sur des proies plus disponibles ,gibiers , élevages industriels ou familiaux avec le risque d’être piégé .

L’évolution des infrastructures routières et la multiplication des habitations en zones périurbaines ne lui laissent plus d’espaces viables.

Une étude scientifique faite par le Muséum décrit les options prises par les départements français.

Poésies

Le renard et les raisins a inspiré au cours des siècles  les fabulistes tels que , Esope (Grec) VIIe siècle av. J.-C, Phèdre (Latin)  Xe siècle av. J.-C , La Fontaine 17 Xe

Il s’agit , chez La Fontaine,  de faire allusion à certaines caractéristiques régionales le Normand ne peut s’engager clairement (« P’ être bin qu’oui, p’têt bin qu’non), tandis que le Gascon ne veut pas perdre la face.

Retour