Identification – Morphologie : le mâle et la femelle sont presque identiques, avec une couronne, des ailes, le dessus et la queue de couleur brune, une bande grise sur les côtés de la gorge, un ventre blanc et la fameuse « gorge rouge », plus précisément de couleur orange foncé tirant vers le rouge.

Nom scientifique : Erithacus rubecula L

Ordre : Passériformes

Famille : Muscicapidés

Habitat : le rouge-gorge familier vit dans les milieux boisés, les bosquets, les haies, les parcs et jardins

Vol : il est rapide, parcourt de petites distances et saccadé à hauteur du sol.

Chant : il chante toute l'année sauf en été. En hiver, les deux sexes défendent chacun un territoire en chantant. Son chant mélodieux et allongé lui sert à défendre ses territoires de printemps et d'hiver.

Nidification : la femelle construit le nid, en le cachant dans la végétation dense. C'est une structure en forme de dôme, faite avec des feuilles, de la mousse et des plumes, et tapissée de radicelles et de poils. Le nid peut être situé dans n'importe quel endroit où il peut s'installer.

Reproduction :

- période de nidification : avril à mai
- nombre de couvaisons : 1à 2 par an
- nombre d'œufs : 5 à 8
- incubation : 14 à 18 j.

Données biométriques :

- longueur :  10 à 13 cm

- envergure : 20 à 23

- poids : 15 à 20 g.

- longévité : 10 à 12 ans

Migration : c’est un migrateur partiel,quelques uns passent l'hiver dans nos régions.

Les populations de rouge-gorge sont protégées par l’Arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection (JORF n°0282 du 5 décembre 2009)

Statut de conservation : LC

Commentaires : si vous le rencontrez, observez-le, mais n’oubliez-pas une chose, il vous a déjà repéré !!!

A votre approche, ce petit oiseau s’envolera mais ne s’éloignera pas, il vous observe et étudie tous vos déplacements.

Maintenant que le décor est planté, soulevez quelques brindilles, grattez la surface de la terre , éloignez-vous, il va automatiquement visiter l’endroit de votre intervention .

Dès que sa visite sera terminée, il viendra vous rejoindre et se perchera sur une petite branche à quelques mètres , c’est sa distance de sécurité ,il attendra patiemment votre nouvelle action de ratissage .

Il peut disparaitre de votre champ visuel si les conditions suivantes sont réunies :

Détection des prédateurs dans sa zone, chats, épervier autres

Disparition de sa nourriture tels que larves, vers de terre, insectes

Absence de passereaux sur son territoire.

Pour aménager son retour, vérifier l’état et le contenu de vos agrainoirs, en effet il récupère au sol les graines dispersées par les autres oiseaux, mésanges, sittèle, pinsons , accenteur, moineaux, bergeronnette.

Retour