Identification – Morphologie : le mâle a le plumage gris-noirâtre avec la calotte grise et une tache blanche sur l'aile. La poitrine est la partie la plus foncée de son corps. Le rouge-queue noir a la queue orange brique, les sous-caudales et le croupion roux. Le bec très pointu, les yeux, les pattes et les doigts sont noirs.

La femelle est plus terne que le mâle, avec un plumage uniforme gris-brun cendré, le roux est inexistant chez elle. Sa poitrine grisâtre est légèrement striée de foncé.

Nom scientifique : Phoenicurus ochruros  L

Ordre : Passériformes

Famille : Muscicapidés

rougequeue1.jpgrougequeue2.jpgrougequeue3.jpgrougequeue4.jpgrougequeue5.jpgrougequeue6.jpgrougequeue7.jpg

Habitat : il se cantonne près des zones bâties, les vieux édifices et les chantiers.

Comportement : la présence humaine l'importune quelque peu, c'est pour ça qu'il ne faut pas tenir compte de sa présence pour qu'il se sente à l'aise. Souvent le rouge-queue est dressé sur un fil, un toit ou un rocher bien en évidence et il se met à chanter en gonflant les plumes de sa poitrine tout en basculant la tête en arrière lors de la note finale. Un autre congénère plus loin lui répond alors aussitôt. Lorsqu'il se tient perché il agite sa queue d'une façon très saccadée. À terre il se déplace en sautillant, et il bouge en permanence.

Lors de la période nuptiale le rouge-queue chante en quasi-permanence, et cela de plus en plus avec l'arrivée du printemps. Avant l'accouplement les individus de chaque sexe effectuent des sortes de danses aériennes. La plupart des

rouge queues sont monogames, mais il est arrivé que certains mâles aient deux femelles.

Vol : il est très agile en vol, avec des accélérations surprises et des perchoirs inattendus ,bordures de toit, pierre discrète.

Chant : lorsqu'il est excité ou énervé le rouge-queue lance des cris brefs, s'accroupit et agite sa queue nerveusement.

Nourriture : Il est insectivore et ses terrains de chasse préférés se situent aux alentours des étables et des puits, car il y trouve quantités d'insectes et de larves qu'il attrape au vol ou à terre pour en nourrir ses petits.

En automne, il se nourrit également de baies, lorsqu'il ne trouve plus assez d'insectes.

Nidification : à partir de mars, le rouge-queue commence à construire son nid avec des brindilles et des racines, le remplit de poils et en solidifie le fond avec des feuilles et de l'argile. Il revient chaque année pour nicher mais construit presque systématiquement un nouveau nid.

Reproduction :

- période de nidification : mars,avril
- nombre de couvaisons par an : 2
- nombre d'œufs : 4 à  6
- incubation (jours) : 16 à 18

Données biométriques :

- longueur  (cm) : 13 à 15
- envergure (cm) : 23 à 25
- poids (g.) : 23 à 25
- longévité (ans) : 8 à 10

Protection : les populations de rouge queue  sont protégées par l’Arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection (JORF n°0282 du 5 décembre 2009)

Vie sociale : sédentaire

Statut de conservation : LC

Retour