Identification – Morphologie : c’est une espèce d'oiseau qui appartient au groupe des tourterelles ayant un collier qui comprend plusieurs espèces.

Nom scientifique : Streptopelia decaocto

Ordre : Columbiformes

Famille : Columbidés

Habitat : Elle vit dans les parcs et les jardins des villes et des villages, mais reste beaucoup moins fréquente dans les zones urbaines.

Comportement : elle partage les graines destinées aux poules et effectue de véritables raids dans les champs de blé et les cours de fermes. En hiver, elles se déplacent en petites troupes dans les parcs et les espaces verts et fréquentent les aires de nourrissage destinées aux petits passereaux. Elles sont très pacifiques, se nourrissant serrées les unes contre les autres. Au printemps, elles exécutent leur spectaculaire vol nuptial : après un vol ascendant très abrupt, la tourterelle redescend en planant, avec les ailes recourbées vers le bas et en poussant des roucoulements sonores caractéristiques.
Chant :  elle roucoule, son chant est monotone

Nourriture : elle s'alimente de graines, de baies et de bourgeons. Dans les mangeoires en hiver, elle consomme des graines diverses concassées, des pois concassés, des flocons d'avoine, des miettes de pain ou de gâteau, des déchets de cuisine et du pain.

Nidification :

La reproduction peut avoir lieu toute l'année. Le nid constitué de brindilles disposées de manière assez « aérée » donne dans l'ensemble une sensation de fragilité. La femelle pond généralement deux œufs blancs comme chez tous les colombidés. Les œufs sont couvés environ 16 jours par les deux parents qui nourrissent aussi les petits par régurgitation (lait de pigeon). Les jeunes quittent le nid vers le 19e jour.

Reproduction :

- période de nidification : avril à juin
- nombre de couvaisons : une par an
- nombre d'œufs : 1 à 2 par couvée
- incubation : une quinzaine de jours

Données biométriques

- longueur :  25 à 30 cm

- envergure :   40  à 50 cm

- poids : 150 à 200 g

- longévité : une dizaine d’années

Migration : sédentaire

Statut de conservation : LC

Classification : gibier : dates d'ouvertures et de fermetures de la chasse

Prédation : l’épervier représente son principal prédateur, mais il arrive que ses serres ne retiennent pas toujours l’oiseau capturé , la blessure peut être mutilante !

Les soins et l’isolement  sont indispensables, car la nature réveille tous les instincts de chasse.

La cicatrisation a été rapide, mes forces sont revenues. Mes battements d'ailes ont retrouvés leur énergie, je vole vers les branches du troène .

Retour