Identification – Morphologie : sa taille minuscule lui permet de se dissimuler dans les branchages, son plumage brun et sa pétulance ne nous laisse pas le temps de l’observer, sinon que de courts instants. Dressé sur ses pattes, et sa queue relevée, Il sait se faire entendre tout en arpentant chaque recoin feuillu.

Nom scientifique : Troglodytes troglodytes L

Ordre : Passériformes

Famille : Troglodytidés

Habitat : sous-bois, parcs et jardins arborés

Comportement : c’est un oiseau très vif, et très remuant qui se déplace tel un funambule dans un dédale de branches aux milles formes.

Vol : les ailes vibrantes, il parcourt de très courtes distances d'un vol en rase-mottes très rapide.  

Chant : son chant puissant et mélodieux est composé d'une longue série de notes aiguës et de trilles répétitifs.

Nourriture : il se nourrit d'insectes vivants, de larves .

Nidification : dès que la femelle a accepté le nid, elle  le garnit de plumes avant de pondre.

Reproduction :

- période de nidification : mai, juin
- nombre de couvaisons : 1 à 2
- nombre d'œufs : 5 à 7
- incubation : 15 à 16 j.

Données biométriques :

- longueur : 10 cm
- envergure : 13 à 15 cm
- poids : 10 g.
- longévité : 10 à 12 ans

Vie sociale : sédentaire

Protection  : les populations de Troglodytes sont protégées par l’Arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection (JORF n°0282 du 5 décembre 2009)

Statut de conservation : LC

Description écrite par Maurice Genevoixʺ dans la Dernière harde

ʺUn troglodyte ,sorti du roncier, retournait du bec les feuilles mortes entre les pattes de la vieille biche. C’était un tout petit oiseau, d’un brun brûlant et ravissant  qui sautillait en portant haut sa queue. quand un rayon de soleil le touchait, il poussait un cri vif et pur qui réjouissait le cœur de la Brehaigneʺ  

Retour