Le Tarn et Garonne symbolise la carte de visite agroalimentaire avec la pomme, le raisin de table, la prune, le melon, l’ail, les vins.

Ce territoire bénéficie d’atouts propices aux meilleures productions en s’appuyant sur une grande diversité de paysages et de terroirs : vallées et terrasses autour des grandes rivières (Tarn, Aveyron et Garonne), coteaux argilo-calcaires au nord et au sud, les causses à l’est. Posé à la jonction de deux bassins versants, le département bénéficie également de ressources en eau qu’il a su valoriser en créant de nombreux réseaux d’irrigation collectifs et près de 9 000 retenues d’eau. L’irrigation est bien sûr indispensable pour la production de fruits et légumes.

Fruits d’été et fruits d’hiver

L’Occitanie est la seconde région productrice de fruits du pays. Le Tarn-et-Garonne y occupe une place prépondérante, pour la pomme, le kiwi, la prune, le raisin de table ou la noisette. Ajoutez à ce panier Tarn-et-garonnais, la cerise, l’abricot, la pêche, le melon… Le Tarn et Garonne n’usurpe pas sa renommée de "plus beau verger du sud ouest". Un département fruitier où la viticulture n’est pas en reste avec cinq AOP (appellation d’origine protégée ), sans oublier la culture de l’ail.

Ce sont aussi des fruits d’ici

La cerise de Moissac : ce trésor gourmand est un des premiers fruits rouges de la saison estivale, sensuel par sa rondeur et sa couleur. C’est la petite reine de Juin, qui annonce les beaux jours. La production de la cerise est concentrée sur Moissac et le territoire de Terres des Confluences. Toutes les cerises produites chez 280 producteurs locaux sont cueillies à la main et vendues le jour même. Dès avril les cerisiers en fleurs sont un des plus beaux spectacles naturels du Tarn-et-Garonne.

La fraise : D’un rouge éclatant, charnue et délicate, la fraise du Tarn-et-Garonne est la première gourmandise du Printemps. Gariguette ou Clery, Mara des bois, Ciflorette, Charlotte… il y en a pour tous les goûts sur les étals des marchés ou en vente directe dans les fermes.

La Prune : Mirabelle, quetshe, prunes d’ente, Reine Claude… en Tarn-et-Garonne les prunes sont de véritables perles violettes, pourpres ou dorées, colorant les marchés de l’été. La Reine Claude, particulièrement juteuse et sucrée, tient son nom de Claude de France, première épouse de François Ier. Les prunes d’ente servent elles à faire les délicieux pruneaux d’Agen. Le département est le premier producteur national de ce fruit délicieux.

L’abricot : Pincot, Feriana, Bebeco… Ce sont les variétés d’abricots cultivés en Tarn-et-Garonne. Orangé et ferme, ce fruit est un cadeau de la nature, qui se savoure comme on veut (nature, desserts, confiture…)

Pêche, brugnon, nectarine : Pêche de vigne, Fantasia… des noms gourmands symbolisant le farniente en Tarn-et-Garonne. Lorsque l’on savoure ces fruits gorgés de soleil du Midi, on mesure toute la douceur de vivre qui règne en maître sur nos terres d’eau et de vergers.

La noisette de Lomagne : Ces petites gourmandises, très prisées à l’arrivée de l’Automne, sont l’un des autres joyaux du Tarn-et-Garonne, dignement célébré lors de la Fête de la Noisette de Lavit-de-Lomagne début Octobre. La confrérie de la noisette de Lomagne valorise ce fruit à coque si précieux. La noisette est un fruit plein de ressources, offrant en quantité acides gras d’oméga 3 et d’oméga 6.

Le kiwi : vert, jaune et mème rouge, le kiwi, originaire de Chine, se récolte en Tarn-et-Garonne. Sa pulpe généralement verte, sucrée et acidulée, entourée d’une peau brune et duveteuse, est définitive délicieuse. Le kiwi est une source de vitamine C, mais aussi de vitamines A et E, de calcium, de fer et d’acide folique, stimule les défenses immunitaires et offre du tonus. La récolte commence fin octobre mais on trouve ce fruit quasiment toute l’année.

LA VIGNE SUR UN TERROIR Genereux

Riche de 6 appellations (AOP Fronton, AOP Coteaux du Quercy, AOP Brulhois, AOP Saint Sardos, IGP Lavilledieu et Coteaux et Terrasses de Montauban), le Tarn-et-Garonne produit des vins où le terroir s’exprime pleinement.Les vignobles tarn-et-garonnais produisent des vins aromatiques, fins, agréables et équilibrés à partir de cépages nobles.Pratiquant l’agriculture raisonnée et pour certains la culture bio, les vignerons du Tarn-et-Garonne sont respectueux de leurs terroirs généreux pour le plus grand plaisir des amateurs de produits authentiques.

Fronton , la Negrette est reine : ce cépage donne un vin rouge puissant, noir, tannique et de bonne garde possédant une réelle personnalité marquée par des arômes de violette et de réglisse. D’autres cépages viennent compléter l’élaboration de ce vin fruité : Cabernet, Syrah, Gamay.... Ses rouges sont souples et fruités, ils parviennent à maturité entre 4 et 7 ans.Les rosés se boivent jeunes. Le vignoble s’étend sur 9 communes de la Haute-Garonne et 11 communes du Tarn-et-Garonne.

Saint Sardos : Syrah et Tannat : Les vins rouges et rosés de Saint-Sardos sont issus de plusieurs cépages, principalement Syrah et Tannat, complétés en plus faible proportion par le Cabernet franc et le Merlot .La structure de ces vins est bien équilibrée grâce aux nuances épicées de la Syrah et les tannins du Tannat, complétée par la rondeur et les arômes fruités ou floraux du Cabernet et du Merlot.

Lavilledieu : Sa personnalité est due à un harmonieux ensemble de Negrette , de Cabernet Franc , de Gamay, de Syrah et éventuellement de Tannat. Le Lavilledieu rouge est généralement tendre, souple et s’épanouit en bouteille jusqu’à 5 ans. Les plus charpentés se garderont 2 à 3 ans de plus. Le Lavilledieu rosé, essentiellement à base de Negrette est très typé.

Brulhois : Le vin noir du Brulhois est élaboré avec les cépages Tannat, Cabernet-franc, Cabernet-sauvignon, Merlot, Côt et Fer Servadou. Ce sont des vins charnus et généreux. Ils sont excellents en accompagnement de la cuisine traditionnelle de la Gascogne.

Coteaux du Quercy : La production du rouge et du rosé s’étend sur 15 communes du Lot et 18 communes du Tarn-et-Garonne. Les rosés sont fruités et doivent être dégustés jeunes. Les rouges sont en général très aromatiques, offrent des tanins bien marqués et des notes de fruits rouges, de fleurs, d’épices. Ils atteignent leur plénitude entre 3 et 5 ans mais peuvent être de bonne garde.

Coteaux et Terrasses de Montauban : cultivés dans les communes autour de Montauban, ces vins rouges sont fruités, équilibrés et aromatiques pour la plupart. Les rouges de garde sont plus charpentés et présentent des arômes pet des bouquets très puissants. Les blancs sont vifs, ronds, aromatiques et très frais, tandis que les rosés déploient du fruit et de la vivacité.

La pomme… du Tarn-et-Garonne, forcément

Golden, Granny Smith, Fuji, Chanteclerc, Pink lady… La pomme bien sûr ; La pomme du Tarn-et-Garonne, of course. Le département est en effet le premier producteur national. Plus de 200 000 tonnes produites chaque année sur plus de 5 000 hectares. La pomme est ici, chez elle. Ce fruit populaire (il est le plus consommé en France) réputé pour ses qualités nutritionnelles, trouve dans le département les conditions propices à son développement avec un ensoleillement pouvant atteindre 2 500 heures par an. Si l’on compte près de 20 000 variétés de pommes à travers le monde une cinquantaine seulement est réellement commercialisée. En Tarn et Garonne, quatre variétés se taillent la part du lion (Gala Golden, Granny, Fuji) mais une quinzaine constituent la production départementale. Anciennes, rustiques, nouvelles, les variétés de pommes sont cultivées dans les vergers tarn-et-garonnais en agriculture raisonnée ou biologique. La pomme fait aussi l’objet de recherches permanentes afin de créer de nouvelles variétés. En 2018, la société Blue Whale a dévoilé quatre nouvelles pommes (Rockit, Blue Reine, Candine et Kissabel) longuement élaborées. La récolte de la pomme débute avant la fin de l’été pour s’achever aux premiers jours de l’hiver, mais le fruit, lui, est disponible toute l’année en raison de ses étonnantes capacités de conservation.

Plus beau verger du Sud-Ouest

 Au chapitre fruits, le Tarn-et-Garonne prend toute sa place en Occitanie, seconde région productrice de fruits du pays.

Toutes ces productions offrent au département cette appellation non usurpée de "plus beau verger du Sud-Ouest". A ces richesses, il convient bien sûr de rajouter la vigne et ses productions connues et reconnues que les viticulteurs locaux ont su hisser aux niveau des meilleurs crus tricolores.

Retour