Description d’un nichoir à balcon

A partir de février , les oiseaux cavernicoles vont rechercher leur territoire de nidification ,n’oublions pas que les mésanges sont les premiers prédateurs des chenilles .La qualité de notre environnement dépend des actes que nous faisons en direction de la nature,nous devons réfléchir sur l'utilisation des  pesticides et leurs substituts.

La protection des habitats naturels en place ,c'est une observation active pour éviter les dérives.

.

Devenons à notre échelle la sentinelle de la nature !

Découverte du nichoir le 18 mars , le 22 avril 2017, elle nourrit sa première couvée à suivre sur le carrousel ci-dessous

Les 5 étapes en images

 

Etape1Nichoir2017.jpgEtape2Nichoir2017.jpgEtape3Nichoir2017.jpgEtape4Nichoir2017.jpgEtape5Nichoir2017.jpg

Les petites mésanges découvrent un nouvel environnement puis c'est l'envol  !

Nouvelle nichée en perspective avec la découverte du nichoir le 04 mars 2018, elle commence à apporter des brins de mousse !!

Nouvelle famille en cours d'installation ,depuis le 07 mars 2019, le manège des parents a débuté avec construction du nid..Les oiseaux sont sortis et ont découvert les nouveaux espaces..

 

Le réconfort était nécessaire pour certains !

Mai 2019, une nouvelle nichée se prépare dans un autre nichoir, les oiseaux de nos jardins se repeuplent , "ouf" de soulagement !!!

Nous sommes bien là et sages ...., il est vrai que l'objectif de l'appareil photo force le respect ! Dans quelques jours le naturel reviendra au galop, les parents devront veiller car l'indiscipline sera légion et les dangers imminents.

C’est le 14 juin 2019, toutes mes sœurs sont sorties, je reste seule, mais je patiente, !

Je viens de sortir, quel décor !

Une nouvelle surprise, le nichoir à huppe est occupé

L'orifice d'entrée est plus grand,8 à 10 cm de diamètre,le risque de prédation est plus important, les parents veillent !

En novembre,j'inspecte tous les nichoirs, c'est une mission de nettoyage, d'assainissement et de préparation pour les nouvelles nidificatrices.La deuxième couvée d'avril 2019, n'a pas survécu, les parents ont du disparaître car les oisillons étaient en forte croissance et la rupture de nourriture a supprimé toutes vies à quelques jours de leur sortie.

Les parents nourrisseurs ont disparu  mais les causes semblent multiples :

La prédation, car les chats s'intéressent aux allées et venues des oiseaux

Un choc en vol avec un obstacle inattendu

Un empoisonnement par les insectes ou les larves

C'est confus, mais la réalité est cruelle !

Janvier 2021

Un nouveau nichoir est installé, parfaite copie des trous cavernicoles présents dans les grosses branches des arbres,ici l'arbre était mort et le cœur avait été détruit par des larves d'insectes phytophages.

Protégé par un toit métallique, inoxydable, il apporte une étanchéité parfaite et une bonne tenue dans le temps face aux perturbations météorologiques..

Nous sommes le 17 avril 2021, un couple a pris possession , la femelle sort de temps en temps pour se détendre. Elle étire ses pattes et détend ses ailes sur un proche amandier, sa position de couveuse l'ankylose quelques heures puis elle fait son petit tour et regagne son habitat où les œufs ne doivent pas se refroidir. Le mâle intervient de temps en temps, ses cris de contact sont de petits "tit" aigus qui signale sa présence ,c'est une surveillance pour le couple.

Retour